Que signifie le terme « plante acidophile » ?

C’est une plante qui a besoin d’une terre au pH inférieur à 7 pour bien se développer. La situation idéale est une terre acide au pH de 5 à 6.5, un sol riche en humus, bien aéré, frais et humide.

À quoi correspond le pH d’un sol ? Comment mesurer le pH d’un sol ?

C’est quoi le pH d’un sol ?

Le pH ou « Potentiel Hydrogène » détermine la concentration en ions hydrogène ou protons dans un sol.  L’acidité se définit comme l’aptitude et la capacité à libérer des ions hydrogène. Nous devons cette théorie à un chimiste suédois Svante Arrhénius qui l’a défini en 1884.

Le pH est gradué de 0 à 14 : un sol neutre se situe à 7. En dessous, la terre est acide, au-dessus elle est alcaline ou basique.

Comment mesurer le pH d’un sol ?

Dans les jardineries se vendent des kits d’analyse pour votre terre de jardin. Ce sont des rubans qui permettent par coloration, d’apprendre le pH de votre sol, mais une simple observation des plantes qui poussent à l’état naturel autour de chez vous reste le meilleur indicateur pour connaître la nature de votre terre.

Le sol acide se reconnaît par la présence de végétaux sauvages tels que la petite oseille, la fougère aigle, les polypodes, les mousses, la bruyère (Calluna), les ajoncs, les bouleaux, les châtaigniers, les chênes, les hêtres, les résineux… Certaines régions de France, telles que la Bretagne, le Cotentin, le Sud-Ouest, les Vosges, le Limousin, les Landes, le massif central, la Sologne… offrent des conditions naturelles de sol et de climat pour le développement des plantes acidophiles ou communément appelées, plantes de terre de bruyère.

Hêtre

Digitale pourpre

Ajoncs

Fougère

Châtaignier

Petite oseille

Bouleau

Bruyère sauvage

Qu’est-ce qu’une « terre de bruyère » ?

Elle provient à l’origine de la décomposition des bruyères, d’où son nom.

La terre de bruyère est un substrat acide, son pH avoisine 4 ou 5 et ne dépasse pas 6,5.

Elle se caractérise par une couleur, terre d’ombre brûlée, parce qu’elle contient une forte teneur en humus obtenu par la décomposition de matières organiques peu actives, telles que les feuilles mortes et le bois mort en putréfaction…

Sa particularité est d’être légère parce qu’elle provient des sous-bois et des landes sableuses où les bruyères et les ajoncs poussent et se décomposent naturellement.  Elle se trouve également aux pieds des résineux.

C’est un milieu que l’on appelle oligotrophe (du grec oligo « peu abondant » et trophein « nourrir » donc pauvre en éléments nutritifs).

Quelles sont les plantes dites de « terre de bruyère » ou plantes acidophiles ?

La nature est très bien faite, l’observer est un enseignement « infini ».

A chaque type de sol correspondent les plantes qui lui conviennent le mieux. C’est ainsi que les plantes acidophiles s’épanouissent et se développent naturellement dans un sol au pH acide c’est-à-dire, compris entre 5 et 6,5.

Les plantes acidophiles ont pris le nom de leur terre de prédilection : « Plantes de terre de bruyère » et elles sont pléthores. Elles permettent la réalisation de jardins extraordinaires en toutes saisons.

Beaucoup d’entre elles arborent un feuillage persistant, d’où leur intérêt tout au long de l’année.

 La GardenLetter

Nos meilleurs conseils

tous les 15 jours, dans votre boîte mail,

garanti sans pub !

Abonnez-vous, c’est gratuit !

Quelles sont les principales plantes acidophiles ou de terre de bruyère ?

Les Rhododendrons à grande, moyenne et petite végétation. Au printemps, ils sont féeriques avec leurs fleurs en forme de trompette ou d’entonnoir.

Leurs couleurs vont puiser dans tous les dégradés du blanc au rouge sombre en passant par les jaunes, les oranges, les bleus, les violets et de plus leurs impériales font varier les nuances dans chaque fleur. Leurs feuilles très coriaces sont aussi très intéressantes et se déclinent dans toutes les gammes de vert foncé, vert bleuté, vert bronze, vert tendre et de plus elles sont persistantes…

Pour tout savoir sur : Comment planter un Rhododendron ? Où et quand le planter ? Les différents types de Rhododendrons… Lisez cet article : Tout sur les Rhododendrons

Les Azalées de Chine au feuillage caduc, aux fleurs couleur du feu ou du soleil couchant sont spectaculaires au printemps… L’Azalée de chine ‘Hotspur Red’ aux fleurs couleur coucher du soleil, l’Azalée de chine ‘Jolie Madame’ à fleurs parfumées rose foncé et bien d’autres sont à découvrir sur notre boutique en ligne.

Les Azalées japonaises, véritables boules de fleurs dans tous les tons de blanc, rose, saumon, rouge au printemps également. Nos coups de coeur, l’Azalée japonaise ‘Mme Van Hecke’ pour son port tout en rondeur et ses fleurs rose vif à profusion en avril/mai, ou encore l’Azalée japonaise ‘Johanna’ pour son feuillage pourpre et ses fleurs rouge vif.

Vous vous posez des questions sur la plantation : Quand et comment planter une Azalée ? Où la planter ? Quels sont les différences entre une Azalée japonaise et une Azalée de Chine ?… Lisez notre article : Tout sur les Azalées

Les Pieris japonica ou Andromèdes du Japon sont magnifiques, autant par leurs multitudes de fleurs en petites clochettes blanches, roses ou rouges, que par leurs jeunes feuilles rouge écarlate aux mois d’avril et de mai.

De plus ils sont persistants. Notre favori, le Pieris ‘Flaming Silver’ pour son feuillage panaché, ses jeunes pousses flamboyantes et son abondante floraison blanche qui plus est, mellifère.

Les Bruyères naines, toutes rondes, au feuillage très fin, doré ou vert se couvrent d’une multitude de fleurs en minuscules clochettes blanches ou roses. Suivant le genre, elles fleurissent en été et s’appellent « Calluna ».  Si elles fleurissent en hiver, elles portent le nom « Erica ».

Elles peuvent aussi être arborescentes et se nommer « Erica arborea », fleurir au printemps et devenir de grands arbustes.

La Bruyère d’Irlande « Daboecia » tout aussi belle que les Erica et les Calluna, forme de beaux tapis et ses clochettes blanches ou roses peuvent tintinnabuler sous l’effet d’un vent léger.

Vous voulez en savoir plus sur les Bruyères ? Quand planter ? Où ? Comment ? Les différentes floraisons ?… Lisez notre article dédié aux Bruyères : Tout sur la bruyère

Les Camellias qui, selon les variétés, peuvent fleurir de fin septembre à fin mai, sont de véritables enchantements dans les jardins avec leurs fleurs simples, doubles, péoniformes, anémoniformes, imbriquées qui vont du blanc au rouge sombre en passant par tous les dégradés de rose…

Découvrez notre large collection avec des variétés à petit développement, d’autres à grand développement, des floraisons d’automne, des floraisons parfumées… Et bien entendu, la noblesse des floraisons blanches à l’image de celles du Camélia ‘Dahlohnega’ parfaitement imbriquée.

Riche d’une collection de plus de 100 variétés, nous avons rédigé un article complet qui vous dit tout ce qu’il faut savoir sur le Camélia : Où le planter ? Quand et comment ? les différentes floraisons et formes de fleurs mais aussi quel entretien ? Comment tailler ?… Lisez notre article : Tout sur le Camélia

Les Érables du Japon, petits arbres ou arbustes d’exception, élégants, lumineux d’un graphisme incroyable.

Toute l’année, ils sont beaux et provoquent l’émotion, le charme, l’admiration, à l’image de l’Érable ‘Peve Chameleon’ apprécié pour son bois rouge et son feuillage remarquable en automne.

Encore plus d’informations dans notre article : Tout sur l’Érable du Japon

Les Magnolias, ces plantes qui nous viennent de la nuit des temps sont, suivant les variétés, persistants ou caducs, ils deviennent de grands arbres et ont des fleurs de toute beauté et de grande noblesse.

2 variétés qui nous séduisent chez In My French Garden, le Magnolia soulangeana pour ses grandes fleurs en forme de tulipe et le Magnolia stellata pour ses fleurs aux longs et fins pétales blancs.

Les Hortensias sont riches en surprises colorées tout au long de leur floraison mais de plus, le sol dans lequel ils sont plantés s’en mêle ô combien ! Un Hortensia rose ou rouge planté dans un sol acide va devenir complètement bleu.

In My French Garden vous propose une large collection riche de plus de 40 variétés aussi diverses et variées que possible : des grosses fleurs blanches avec l’Hortensia arborescens ‘Annabelle’, des floraisons multicolores avec l’Hortensia ‘Little Lime’, de grandes fleurs coniques avec les Hortensias paniculata

Vous avez une multitude de questions en tête concernant l’Hortensia, la taille, la plantation, les différentes fleurs… Tout est expliqué dans notre article : Tout sur l’Hortensia

Les fougères, plantes graphiques, faciles à vivre, elles ne fleurissent pas et pourtant… La crosse qui se déploie pour former une nouvelle feuille toute tendre, est pur miracle ou magie !

Une riche palette de couleurs avec le vert tendre du Matteuccia struptiopteris, la brillance du Doodia ‘Rough Ruby’, les pousses bronze du Blechnum ‘Volcano’ ou encore le Dicksonia antartica aux allures de palmier et bien d’autres.

Vous n’avez pas encore adopté une fougère ? Découvrez les 7 bonnes raisons d’adopter une fougère !

Les Nandina ou bambous sacrés tout en rondeur, apportent de la lumière et sont beaux toute l’année avec leurs feuilles rouges violacées.

2 variétés qui nous séduisent tout particulièrement, le Nandina ‘Obssessed Seika’ et le Nandina ‘Blush Pink’ pour leurs feuillages et leurs couleurs qui évoluent avec les saisons.

Les Leucothoe de la famille des Éricacées, sont des arbustes persistants, originaux, intéressants par leur floraison en clochettes blanches légèrement parfumées mais surtout par leur feuillage rouge bordeaux en automne.

Vous avez un petit jardin ? Un balcon ? Le Leucothoe ‘Little Flame’ apporte des couleurs flamboyantes et son petit développement s’adapte parfaitement à ces situations. Pour plus de couleurs et d’originalité, vous avez le Leucothoe ‘Whitewater’ ou ‘Halloween’.

Les Loropetalum, petits arbustes insolites, séducteurs, autant par leur feuillage pourpre que par leurs fleurs chiffonnées, enrubannées, sont un régal pour les yeux.

Créez l’originalité avec des variétés à feuillage pourpre comme le Loropetalum ‘Ever Red’ ou encore le Loropetalum ‘Fire Dance’.

Les cyclamens des sous-bois, quel arrogance ces petites fleurs qui sortent directement de la terre avec leurs pétales à l’envers qui les font ressembler à des danseuses en tutus.

Cette liste n’est pas exhaustive, bien d’autres plantes se plaisent en milieu acide. Il est possible de faire un jardin extraordinaire dans un sol au pH acide…

Quelles sont les meilleures plantes de terre de bruyère ?

Daboecia ‘Angelina’

Daphné ‘Perfume Princess®’

Bruyère de Noël

Blechnum ‘Volcano’

Magnolia soulangeana

Hortensia ‘Pastelgreen’

Érable du Japon ‘Deshôjô’